Berlin: Une Réconciliation Rapide

 

Lorsque l’on parle de l’Europe et qu’on souhaite la découvrir ou tout simplement l’approfondir, on ne peut éviter bien longtemps Berlin. Capitale méconnue ou mal connue, souvent stéréotypée, Berlin suscite nombres de remontrances, d’incompréhensions voire de peurs et éveilla chez moi une curiosité grandissante. S’y rendre sans apriori est chose difficile, bien entendu,  l’Allemagne et sa capitale ayant été marquées par tant d’atrocités et de folie… Un passé récent douloureux, une image négative, de multiples fractures que le pays a su soigner années après années, une véritable mise à nu culturelle et sociétale. Berlin m’accueille avec sa lourde et courageuse histoire.

Accompagné de références scolaires communes à tous, suppléées de certaines plus littéraires, animé par la volonté de rester neutre, je parcours ainsi sur plusieurs jours les nombreux quartiers de la ville. Le  long des avenues propres et si habilement desservies, des rues tatouées par une culture artistique profondément affranchie, des usines et autres bâtiments mémorables adroitement réhabilitées, des placettes anonymes autant que ses monuments immensément symboliques qui ont construit l’Histoire. D’un côté comme de l’autre du Mur…

Berlin baigne en toute transparence dans une atmosphère légère et ordonnée, ourlée de zones sombres tristes et pesantes. Si le quotidien y est plus que plaisant et énergique, il est indissociable d’un passé accablant et omniprésent dont il est bien honorablement le contre-pied.

Explorer Berlin c’est un peu comme évoquer à nouveau certaines périodes noires de notre propre histoire, se souvenir des leçons qu’on a pu en tirer et se rendre compte à quel point on sait savourer pleinement depuis, une vie riche et intense reconquise à la force du cœur.  

 

 
  
  
 
 
Copyright 2017 - Nico GOMEZ - Tous droits réservés.
Reproduction et copie interdites sans l'accord de l'auteur